top of page
3(5)_edited.png
3(5).png
3(5)_edited.png
3(5).png
3(5)_edited.png
3(5).png

Comment écrire un livre avec succès : 4 erreurs à éviter

Dernière mise à jour : 13 déc. 2023

Lorsqu'on se lance dans l'écriture d'un livre, nombreux sont ceux qui aspirent à voir leur œuvre aboutir à une publication. Cependant, un grand nombre de manuscrits demeurent inachevés, relégués aux confins des dossiers informatiques.

80% des Français aiment écrire, mais plus de la moitié d'entre eux n'achèvent jamais leur projet

Cette réalité met en lumière quatre erreurs majeures auxquelles de nombreux auteurs sont confrontés et qui peuvent entraver votre chemin vers la publication.


Erreur numéro 1 : Avancer à l'aveugle

écrire un livre avec succès : savoir où aller

Chers auteurs en herbe, il est crucial de comprendre que la planification est le fondement de tout projet d'écriture. Certes, certains d'entre vous peuvent se sentir à l'aise en se lançant sans plan préalable, mais la majorité risque de se retrouver dans une impasse narrative. En envisageant un plan solide, vous anticipez les embûches qui pourraient vous faire abandonner votre histoire en cours de route.

C'est comme tracer une carte avant d'entreprendre un voyage ; cela vous guide et vous prévient des détours qui pourraient vous égarer.

Associer un objectif concret à votre projet renforce votre motivation. Que vous écriviez pour partager une expérience, des émotions ou même pour vivre de votre plume, définissez des échéances et découpez le processus en étapes claires. Cela vous aidera à surmonter les moments difficiles et à maintenir le cap vers la réalisation de votre livre.

Vous n'avez pas forcément besoin d'établir un plan d'une extrême précision ! Mais les lignes directrices sont indispensables, surtout si vous débutez en écriture !

Plus vous gagnerez en expérience, plus vous pourrez vous affranchir d'un plan détaillé.


Erreur numéro 2 : Écrire en dent de scie

De nombreux auteurs (peut-être même vous qui me lisez d'ailleurs) sont emplis d'euphorie lorsqu'ils débutent leur histoire. Ils écrivent sans relâche, le jour, la nuit, au travail, quand les enfants sont couchés, pendant que le rôti cuit... Et un jour, plus rien. « J'ai bien avancé hier, je m'y remettrai demain » et demain devient après-demain. Après-demain devient la semaine prochaine et la semaine prochaine devient un jour, peut-être.


Pourquoi ?


Parce que l'euphorie s'estompe. Les premières difficultés font surface. Les premières incohérences de l'intrigue, les premiers doutes sur le style, les premières réécritures en boucle. Alors la motivation s'éteint, laissant place au syndrome de l'imposteur et son cousin le syndrome de la page blanche. L'inspiration se tarit et les pensées négatives s'invitent.


Puis vient le jour où vous voulez vous y remettre. Vous ne savez plus exactement ce que vous aviez écrit alors pour vous remettre dedans, que faites-vous ? Vous relisez. Évidemment. « J'ai vraiment écrit ça, moi ? Hop, je change ! ». Et c'est ainsi que vous reprenez la spirale infernale de la modification en boucle. Tout en vous créant de fausses excuses ! « Je ne peux pas avancer tant que ce chapitre est dans cet état, voyons ! ». Et comme vous n'êtes jamais satisfait de ce fameux chapitre, vous finissez par, de nouveau, vous éloigner de l'écriture et ainsi de suite.


Je vous encourage vivement à créer une routine d'écriture régulière, que ce soit quotidienne ou hebdomadaire. Chacun de vous a une méthode qui lui convient le mieux. Pour certains, des quotas d'écriture peuvent être une source de motivation, tandis que d'autres préfèrent la flexibilité. Quelle que soit votre approche, l'essentiel est de maintenir une cohérence dans vos sessions d'écriture. Vous pouvez vous fixer un objectif de temps ou de mot, l'essentiel est que ce soit régulier !


Avoir un partenaire de responsabilité peut également être un atout précieux ! En partageant vos objectifs avec quelqu'un d'autre, vous vous engagez davantage à les atteindre. C'est une forme d'entraide qui renforce votre discipline et vous incite à rester fidèle à votre engagement d'écrire régulièrement.


À la fin de cet article, je vous donne mes astuces infaillibles pour rester constant et aller au bout de votre histoire ! Celles qui m'ont permis d'écrire chacun de mes romans en moins de 3 mois.

Erreur numéro 3 : On efface tout et on recommence, et on recommence et on recommence... demain !

La procrastination et la réécriture excessive sont vos pires ennemies ! Je vous en parlais déjà plus haut.


Écrire votre premier jet d'une traite avant de vous lancer dans les corrections vous permettra de maintenir une dynamique positive. Vous évoluerez dans le nombre de mots écrits, renforçant ainsi votre confiance en votre capacité à mener votre projet à terme.

Pour éviter la procrastination, prenez conscience que réfléchir indéfiniment à votre idée de livre sans la concrétiser n'est pas productif. La détermination se manifeste par des actions concrètes et régulières. Si vous souhaitez réellement écrire votre livre, trouvez le temps nécessaire et évitez de remettre à demain ce que vous pouvez accomplir aujourd'hui.


Erreur numéro 4 : Se lancer sans conviction

Écrire un livre est une entreprise exigeante qui demande du temps et de la discipline. La détermination, c'est cette force intérieure qui vous pousse à persévérer malgré les obstacles. Visualisez-vous atteignant la fin de votre livre, ressentant la satisfaction et la joie que cela engendrera. Ancrer cette vision en vous renforcera votre volonté d'atteindre cet objectif.


Pour maintenir votre détermination, fixez des objectifs concrets tels que réserver une correction éditoriale ou commander la couverture de votre livre. Investir de l'argent dans ces étapes vous engage davantage dans la réalisation de votre projet. La détermination, c'est aussi apprendre des échecs, s'améliorer continuellement et ne pas abandonner face aux difficultés.


Conclusion

Chers écrivains en herbe, écrire un livre est un parcours exigeant mais gratifiant. En évitant ces quatre erreurs majeures, vous augmentez significativement vos chances de succès. Planifiez avec intention, maintenez une cohérence dans votre écriture, évitez la procrastination et faites preuve de détermination. En suivant ces conseils, vous vous rapprocherez davantage de la concrétisation de votre projet d'écriture et de la possibilité de partager votre histoire avec le monde.




Astuces pour aller au bout de votre histoire

Astuce numéro 1 :

Ne vous relisez jamais ! JAMAIS ! Si vous suffisamment constant dans l'écriture et si votre plan est assez détaillé, vous n'aurez pas besoin de lire ce que vous avez déjà écrit pour avancer lors de la prochaine session.

Si vos sessions d'écriture sont trop espacées (une fois par semaine par exemple), rédigez, à part, un résumé de ce que vous avez écrit à chaque fin de session et ajoutez uniquement la dernière phrase. Relisez ce document lors de votre prochaine session d'écriture pour vous replonger dans votre histoire et recommencez à la fin de votre session.

Une fois que le premier jet sera achevé, vous pourrez alors le retoucher, l'améliorer, mais votre histoire sera terminée !

Astuce numéro 2 :

Terminez vos sessions d'écriture au beau milieu d'une scène. Il vous sera beaucoup plus facile de reprendre votre histoire au cours d'une action plutôt que d'en démarrer une nouvelle alors que votre cerveau n'est pas échauffé.


Astuce numéro 3 :

Ajoutez du challenge dans la balance. Vous avez écrit 1200 mots lors de votre session précédente ? Visez 1300 pour celle-ci ! Vous avez atteint votre quota de mot en 45 minutes hier ? Tentez 40 aujourd'hui ! Ajoutez un chrono et levez les mains quand il sonne, comme dans Top chef !


Bonne écriture !


Pour aller plus loin...


...Recevoir mes articles en avant-première avec des conseils et astuces pour écrire, publier et vendre votre livre, pensez à vous abonner !

Kommentare


Abonnement

Merci pour votre confiance !

Abonnez-vous à notre newsletter
(si vous le souhaitez)
pour recevoir des bons plans et conseils en exclusivité
bottom of page